Dépendance Affective Ou Peur De La Solitude, De Quoi Souffrez-Vous Exactement ?
La Dépendance Affective, C'est Comme Une Drogue!

Dépendance Affective Ou Peur De La Solitude, De Quoi Souffrez-Vous Exactement ?

Dépendance affective ou peur de la solitude, de quoi souffrez-vous exactement ?

Comment distinguer une dépendance affective de la peur de la solitude ? Voici l’un des plus gros dilemmes chez les femmes.

En effet, presque tout le monde veut se sentir aimée, et il n’y a rien de plus normal. Mais ce besoin de toujours vouloir être en relation avec l’autre cache souvent la peur de se retrouver seule.

Le résultat ?


Vous perdez toute estime de vous et toute confiance en vous.

Lorsqu’on reçoit de l’amour, la vie prend subitement tout son sens : on est plus heureuse et épanouie, on a ce petit quelque chose qui vibre en nous.

Recevoir de l’affection autour de soi est une façon vitale de retrouver un peu de force et de soutien pour surmonter les épreuves que l’on traverse.

Mais lorsque ce besoin d'être épaulée devient omniprésent, permanent et excessif, cela induit des comportements de soumission et d’attachement. On parlera alors de dépendance affective.

Dans cet article, on parlera un peu de la peur de la solitude. Mais vous y découvrirez surtout,  tout ce qu’il y a à savoir sur la dépendance affective : ses origines, ses symptômes, l’impact sur vous, et les solutions pour vous en sortir.

Dépendance affective ou peur de la solitude : la différence

Très différente de la peur de la solitude, la dépendance affective est l’état d’une personne qui est sans cesse en demande d’approbation, de l’écoute, et de l’amour de l’autre.

Vous avez un fort besoin de vous sentir aimée. Au fond de vous, vous avez l’illusion que si on ne vous montre pas qu’on tient à vous, comme à la prunelle des yeux, vous allez vous retrouver toute seule sans personne pour vous soutenir en cas de coup dur.

Le fait d’être dépendante sur le plan affectif démontre également que vous craignez d’être abandonnée au point de gâcher vos relations.

En psychologie, la dépendance affective est définie comme un trouble de personnalité dépendante, mais la peur de la solitude est beaucoup plus une forme de crainte.

La personne troublée a toujours l’impression de vouloir combler un besoin excessif. Elle montre un besoin constant d’être prise en charge. Par conséquent, elle adoptera un comportement soumis, collant et jaloux, donc sera compliquée à vivre.

Peur de la solitude ou dépendance affective : quelles sont les origines ?

La dépendance affective peut être déclenchée très tôt dans l’enfance ou l’adolescence, de même que la peur de la solitude.


Je me souviens, lorsque j’étais petite, il m’était impossible de me séparer de ma mère. Comme un manque d’oxygène !


J’ai compris plus tard que j’avais été dans l’illusion de manquer d’amour.

On peut également sombrer dans la dépendance affective après une rupture amoureuse, quand le vide et l’absence d’un être aimé donnent lieu à un sentiment d’abandon insoutenable.

Dans tous les cas, la dépendante veut en permanence assouvir un vide en elle. Elle se dit que son existence ne vaut pas la peine d’être vécue, si elle n’est pas aimée.

Elle pense que sans les autres pour l’aimer, elle n’est rien.

Dépendance affective ou peur de la solitude : examinons de plus près la dépendance affective.

La dépendance affective est un état que l’on ne souhaite à personne. Ses signes sont proches de ceux de la peur de la solitude.

Mais comment les reconnaître ? Comment reconnaître une personne qui demande beaucoup trop d’amour ou d’amitié ?

Réponses en 10 points :

Les 10 signes de la dépendance affective

1/ L'incapacité à prendre des décisions est un signe de dépendance affective

On reconnaît une personne troublée par un manque d’affection lorsqu’elle n’arrive pas à prendre des décisions sans demander conseils et validations à ses proches.

2/L'incapacité à prendre des responsabilités

Une Personne Dépendante sur le plan affectif  Fuit Également Toutes Responsabilités Qui Lui Sont Essentielles Au Quotidien. 

3/ l'incapacité à s'affirmer

Lorsqu’elle A Une Discussion Avec Les Autres, Elle Pèse Ses Mots ( beaucoup trop ) De Façon À Ne Pas Offenser Son Interlocuteur.

4/ La peur du rejet

La personne dépendante en affection ne voudrait absolument pas qu’on l’évite ou qu’on la rejette à cause d’un malentendu, aussi moindre soit-il.

5/ Le Manque De Confiance En Soi

Lorsqu’on a besoin de se faire aimer à tout prix, on perd toute confiance en soi.

6/ L'incapacité à atteindre ses Objectifs

On reconnaît une personne dépendante en affection lorsque celle-ci n’arrive pas à concrétiser des projets ou prendre des décisions par elle-même.

7/ La solitude. 

La peur de la solitude est également l’un des signes de la dépendance affective. La victime a peur de se retrouver seule, ce qui la mettra dans un état d’anxiété injustifiable.

8/ Le Sentiment de culpabilité

Quand un problème surgit dans sa vie personnelle ou professionnelle, la personne troublée affectivement se sent spontanément coupable et fautive.

9/ Le fait d'Oublier d'être soi-même

Elle à besoin de se sentir obligée d’être aux petits soins de tout le monde, alors même qu'on ne lui a rien demandé. 

10/ Le Besoin de réconfort

Un Besoin Insatiable D'être Écouter Et De Se Faire Réconforter par les autres.

Bandeau Dependance Affective

Comment la dépendance affective influence-t-elle le bien-être psychologique?

On a déjà tous connu ce collègue de travail ou cet ami qui était totalement sous le joug d’une autre personne, incapable de s’auto-gérer.

Et ne parlons pas de cette autre amie ou connaissance qui ne peut pas prendre une décision et qui est effrayé à l’idée de faire le moindre choix.

La dépendance affective est très malsaine et impact grandement sur l’état émotionnel, donc le bien-être de la personne qui en souffre.

À un stade avancé, elle peut devenir une dépression affective. Il s’agit d’un mal insidieux qui est souvent difficile à admettre.

En effet, la personne qui en est victime n’en est pas consciente.

En effet, pour elle, il ne s'agit que d'un état normal qui est dû à une souffrance antérieure ou d’une tristesse passagère. C'est comme ça ! C'est la vie !

Or ce n'est pas une fatalité et ça, c'est une bonne nouvelle.

Que faire pour ne plus être dépendante sur le plan affectif ?

Pour les dépendants affectifs, le fait de s’attacher à une personne est comme une drogue.

La présence de l’autre leur fait sentir exister et aimer. 

Et lorsqu’elle n’est pas là, cela les plonge dans un état de panique, voire même un état dépressif.

Cette situation les pousse alors à imaginer les pires scénarios possibles, car elles ont peur d’être rejetées ou abandonnées.

Pour elles, rien que l’idée de la solitude, l'idée d’être seule leur est insupportable.

Elles seraient prêtes à tout pour ne pas se retrouver seules, quitte à se laisser dominer et vivre une relation sous emprise.

Heureusement, grâce à un travail de développement de soi, il est possible de se défaire de l’emprise de cette dépendance affective.

En fait, le principal problème de la personne, qui en est atteinte, est qu’elle manque cruellement de confiance en soi.

Elle a peur de ne plus être aimée ; c’est pour cette raison qu’elle a cette envie de vivre à travers et pour cette autre personne.

Afin de vivre sereinement, il faut prendre conscience du problème et apprendre à s’aimer.

Il ne faut pas que la peur de la solitude ou la peur de ne pas être aimée soit une raison de dépendre d’une autre personne.

Les actions concrètes à mettre en place pour vaincre la peur de la solitude et sortir de la dépendance affective

La dépendance affective et la peur de la solitude ne sont pas des fatalités. On peut s’en débarrasser.

Pour les vaincre, il est impératif de les accepter et de reconnaître les faits.

Voici quelques pistes pour vous aider à retrouver une vie libre :

Gérer vos émotions

Sortir De Dependance Affective

Le but est de parvenir à maitriser ses émotions afin de ne plus laisser la peur de la solitude vous envahir. Un suivi sur la gestion des émotions avec un professionnel est très efficace pour retrouver toute sérénité.

Équilibrer les valeurs de votre vie

Vous faites partie de celles qui mettent l’amour ou une relation en priorité absolue ? Bien au-delà de toute autre chose dans votre vie ?

Pour vous aider à vous en sortir, il est nécessaire de rééquilibrer cette valeur. Comment ?

Commencez donc par faire un planning des choses à faire.

Notez ce que vous avez prévu de faire sur un agenda.

En faisant cela, votre cerveau se focalisera sur ses objectifs.

Vos petits démons ne seront plus en effervescence en permanence dans votre tête.

Prenez conscience de ce qui vous arrive

Il faut que vous preniez conscience de ce qui vous arrive puis l’accepter.

Vous ne devez pas dépendre d’une autre personne pour être heureux.

Si c’est le cas, c’est que vous êtes terriblement en manque affectif.

Si vous ressentez que la dépendance auquel vous faites face est une obsession négative, dans ce cas-là, vous avez réellement besoin de l’aide d’un expert.

Ce qu'il faut retenir de ce fléau qu'est la dépendance affective !

Je Deviens Dépendant Affectif Par Peur De La Solitude

Le dépendant affectif se voit être dans l’incapacité de vivre seul et incapable de surmonter les épreuves qu’il traverse sans l'aide de son partenaire ou de ses proches. 

Prendre conscience que l’on est atteint par une dépendance affective est très difficile, encore même plus que de s’en défaire.

Ce n’est pas non plus une mission impossible. Avec de l’aide et un peu de volonté, il est possible de se libérer de l’emprise de la dépendance affective.

Si vous êtes encore là avec moi, c'est très certainement que vous (ou un(e) de vos proches) êtes en souffrance émotionnelle.
-----------------
Pour vous libérer 
de cette souffrance émotionnelle durablement
réservez votre place pour un entretien personnalisé OFFERT

Souffrance Émotionnelle

Cet article a 7 commentaires

  1. Chantal T

    Je suis actuellement en dependance affective.
    J’en ai prise conscience cet été!
    Pendant quelques jours , j’en ai fait que pleurer!
    Avec l’aide ma psychologue, je vais faire des séances d’EMDR, pour reprogrammer mon cerveau sur un autre chemin plus positif. J’ai subi aussi un traumatisme d’abandon petite, ça m’a laisser beaucoup de blessures.
    Je suis battante , je vais de l’avant et voie l’avenir positif.
    Merci pour tous

    1. MariePaule

      Bonjour Chantal et merci pour votre partage. Je suis heureuse de savoir que vous faites le nécessaire pour aller mieux.
      N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en savoir plus sur la manière dont je peux vous aider.
      Prenez soin de vous.

  2. Germaine

    très réussi ce texte, et étrange cependant. On dirait que vous l’avez écrit pour quelqu’un que vous connaissez, à qui vous voulez du bien. Touche très personnelle et très vivante

    1. MariePaule

      Chère Germaine, Tous mes articles sont issus de mon expérience personnelle. Donc oui je me veux du bien et me guéri de mes faiblesses. Prenez soin de vous autant que je prends soin de moi.

  3. BENYOUCEF Ahmed

    Bonjour, Tout mon respect à vous Ma chère «  » Marie Paule «  », pour vous annoncer de ce que je viens de lire ton formidable texte qui m’a vraiment rendu très conscient.Sérieusement très touché par ce beau texte très excellent.Que dois-je dire seulement un bon travail très serein qui m’a comblé un Vide pour le supprimer de Moi.Je suis très concerné par ces beaux textes.Je tiens à vous remercie infiniment que vous m’a donné un grand espoir de vous suivre.Merci et A.Bientot.

Répondre à Germaine Annuler la réponse