Y-a-t-il un Âge Pour Vivre Une Vie Epanouie ?
Il n'y a pas d'âge pour une vie épanouie

Y-a-t-il un Âge Pour Vivre Une Vie Epanouie ?

L’apprentissage

Vivre une vie épanouie, ça s’apprend ! Le bébé qui apprend à marcher, à parler, à être propre relèvent du même processus. Il demande seulement par le regard, les sourires, les mimiques d’être apprécié, reconnu dans ses prouesses qui sont des créations et demandent dans un premier temps de l’attention de la concentration, de l’observation, la reconnaissance de l’entourage surtout celle de ses parents.

Ce désir d’avancer, d’apprendre, d’entreprendre sont l’essence même du vivant. 

  • J’ai deux ans, je veux absolument aller acheter le pain du matin. Il n’y a que la rue à traverser… je veux la main de mon père pour me promener, je veux que ce soit lui qui fasse mon chignon, lui, il ne me fait pas mal, il ne me tire pas les cheveux.
  • J’ai trois ans, je me noie dans une marre. C’est mon père qui me sauve. J’ai toujours et encore besoin de lui dans les heures difficiles.
  • J’ai cinq ans, je joue à la bonne paye et c’est moi qui gagne. J’aime le sport, le vélo, nager, faire  la roue. Persévérante, j’essaye d’y arriver. Je sais tomber, et me ramasser seule. A l’école, je peine à quitter mes parents. ça durera longtemps. La coupure sera un choix, ils me laisseront partir, j’avais 16ans !
  • J’ai dix-douze ans, je joue à la maman avec mon petit frère handicapé de naissance. Je soulage mes parents qui travaillent. C’est sans doute de cette expérience que j’ai trouvé en moi, cette volonté de transformer des moments inconfortables et difficiles en expériences enrichissantes.
  • J’ai quinze ans, je commence à voler de mes propres ailes, un copain vient me chercher le soir pour jouer au volleyball. Je joue les babysitteurs, les mamans ont confiance en moi. 
  • J’ai 16 ans c’est l’année du bac, année difficile, peur de ne pas réussir. Je cherche quelle voie je veux ou peux prendre. Ca sera « technique de commercialisation et de communication » 

L’Expérience

Très vite j’ai envie, l’intuition, l’opportunité d’accorder mes rêves à la réalité, de faire la promotion de produits, de voyager avec des groupes de musique, dormir dans le désert du Maroc,
Les plus insouciantes années de ma vie. Je suis une aventurière !
Dis-je en souriant ce cette petite vanité qui me vient sur la langue ! En 1986 à Paris, j’ai 25 ans.
Je travaille à Paris  pour le groupe de cigarettes Rothmans.
Je me souviens avoir dit « je vendrai du rêve, s’il le fallait»

J’apprends la Vente mais surtout l’humain. Outre mes objectifs de vente, j’aimais me donner des objectifs « humains » : Faire sourire un grincheux ou calmer un colérique …

En 91, Il a fallu faire le grand saut à la naissance de ma fille Svetlana. Assurer sa survie à bras le corps pendant 5 ans.
Les tourments, sa santé en dents de scies m’ont partagé entre mes désirs de liberté et cette responsabilité, cet engagement pour sa survie nuit et jour, jusqu’à la rémission, la guérison, l’évidence qu’elle vivra.

Elle a vingt sept ans aujourd’hui, elle est kiné,
elle répare les corps meurtris, elle se régale.
ICI en voltige

Une autre belle histoire de ma vie :  la restauration d’un hôtel 4 étoiles, sur les pistes de La Clusaz, où il fallut tout refaire avec les matériaux du pays, associés à ceux de la modernité.
Avec le papa de ma fille, mon compagnon de vie nous avons cherché à rendre heureux ces clients de passage tous joyeux de cet espace de vie,  de repos, de ski, de soirées festives.
J’aimais les recevoir, leur apporter calme et zenitude dans leur vie tumultueuse., me risquer à rendre toutes objections, tous conflits en un accord évident.

A 55 ans le déclic !

Je réalise que je n’ai vécu que dans les soucis d’être une bonne fille, une bonne mère et une bonne épouse !

Après une forte remise en question j’ai envie de réaliser ce qui me fait vibrer, vivre ce qui me plait. Vivre une vie épanouie !

Je veux retrouver le fil rouge de ma vie et prendre le risque de prendre mon élan, réaliser quelque chose que je ne connais pas encore, qui est au fond de moi.

J’ai envie de garder ce qui m’a aidé à grandir, tout en prenant  soins de moi. IL n’y a pas de hasard, Après la restauration, j’entrevois la piste de la réparation ou/et de l’amélioration du quotidien.  

 

Pour recevoir GRATUITEMENT Mes 7 clés et commencer à Améliorer Votre quotidien

 

 

Pourquoi ne pas vivre vie épanouie?

Aujourd’hui toutes mes recherches, mes formations, mes lectures sur l’humain et son cerveau me donnent envie de partager avec d’autres femmes qui comme moi ont besoin d’être aidées pour réaliser qu’elles peuvent vivre une vie épanouie en appliquant cette devise:

Il n’y a pas de problème… Il n’y a que des solutions !

Je me rappelle : On me demandait souvent : « Mais comment tu fais ? »

Je ne le savais pas ! J’ai investi en ma personne, Je le découvre aujourd’hui…

Ce blog  « Investissez En Vous  » est une première étape que je viens de franchir.

Mes points faibles, j’accepte de les regarder, d’en faire une force aujourd’hui.

Y a t-il un âge pour prendre conscience que la personne la plus EXTRAORDINAIRE c’est VOUS ?

Ma réponse est NON !

Devenir Architecte de sa Vie …. Il n’y a pas d’âge !
Investissez en Vous.
Vous êtes la personne la plus EXTRAORDINAIRE !
 

4 Commentaires

  1. pintu pvc sante

    Hi there very cool site!! Guy .. Beautiful .. Amazing .. I will bookmark your web site
    and take the feeds additionally? I am satisfied to find numerous helpful information right here in the
    publish, we’d like develop extra strategies on this regard, thanks for sharing.

    . . . . .

    Réponse
  2. Marie Madeleine carbon

    c’est beau et c’est juste de dire JE . Dans ce texte, il y a, on sent une authenticité égale à son engagement dans tout ce qu’elle entreprend. Elle dit : je veux être l’architecte de ma vie avec autant de simplicité que lorsqu’elle s’émerveille de voir, sentir, vibrer dans la nature qu’elle rencontre. Bravo !

    Réponse
    • MariePaule

      Je ressens une très grande sensibilité dans ce commentaire. Merci.

      Réponse
    • Carbon Marie Madeleine

      J’ai été émue de voir, de méditer sur le triptyque « la ronde de la vie de Matisse » / J’ai aussi été émue de voir des bout’choux de quatre ans faire la ronde à la récré, / chanter, rire, sauter, vivre / j’ai vu des tableaux éphémères peints par des navajos sur du sable blanc / J’ai senti comment le numérique pouvait être un outil très précieux en lisant, relisant , admirant la création d’un blog . Merci.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Fermer le menu
2 Partages
Enregistrer2
Partagez
Partagez
Tweetez