Le Sentiment De Culpabilité Permanent : Le Comprendre Afin De Parvenir À Vous En Débarrasser
Sentiment de culpabilité Permanente

Le Sentiment De Culpabilité Permanent : Le Comprendre Afin De Parvenir À Vous En Débarrasser

Le sentiment de culpabilité permanent fait partie des sentiments les plus handicapants chez une personne. Il agit comme un rouleau compresseur, étouffe, et empêche de vivre convenablement.

Chaque jour est marqué par un manque d’assurance et des souvenirs difficiles liés aux erreurs du passé. La qualité de vie en pâtit donc considérablement.

Ce mal touche en majorité les femmes en raison des nombreuses exigences et attentes que la société a envers elles.

On s’attend à ce qu’elles soient parfaites, qu’elles ne fassent point d’erreurs, qu’elles soient de bonnes épouses, qu’elles soient de bonnes mères, qu’elles fassent de bonnes études, etc.

Lorsqu’elles en viennent malheureusement à commettre une faute, elles s’en veulent énormément et ont du mal à se relever pour continuer la belle route de la vie. Dans d’autres cas également, elles peuvent se sentir coupables alors qu’elles n’ont commis aucune faute.

Dans cet article, nous expliquerons de long en large le sentiment de culpabilité permanent chez les femmes. Nous donnerons également quelques conseils efficaces pour s’en débarrasser définitivement.


Qu’est-ce que le sentiment de culpabilité permanent ?

Pour bien comprendre le sentiment de culpabilité permanent, il est important de définir en premier lieu la culpabilité.

Sentiment de culpabilité

Sentiment de culpabilité permanent 

En effet, la culpabilité est un sentiment déplaisant qui suit une action négative ou répréhensible. Elle a un aspect positif, car elle vous permet de vous remettre en cause et d’éviter de continuer dans vos erreurs.

C’est une sensation qui vous sert d’alarme au quotidien. Elle vous aide à respecter votre entourage et vous pousse à essayer de réparer les dégâts de vos actes. Vous savez exactement pourquoi elle est présente ; et elle disparaît après quelque temps.

Mais le sentiment de culpabilité permanent est beaucoup plus fort. Il s’implante en vous depuis votre jeune âge et modifie votre système de pensées. C’est un sentiment qui vous détruit de l’intérieur. Vous avez constamment l’impression d’avoir fait ou d’avoir dit quelque chose de mal.

Ce sentiment crée en vous une anxiété et une angoisse permanentes. Il est si fort que vous êtes à la fois votre propre juge et votre propre bourreau.

La plupart du temps, le sentiment de culpabilité permanent prend ses racines dans vos croyances, dans votre éducation ou dans les craintes de jugement issues de votre entourage.

C’est un mécanisme qui s’installe à cause de paroles accusatrices telles que :

  • c’est méchant d’avoir sali les meubles ;
  • c’est à cause de toi que nous n’avons jamais été heureux ;
  • si tu ne dis pas la vérité, tu iras tout droit en enfer ;
  • je ne te pardonnerai jamais d’avoir ruiné ma vie ;
  • etc.

Ces paroles sont comme des venins qui remplissent votre cœur et vous poussent tout le temps à vous dévaloriser et à vous reprocher quelque chose. Vous y pensez constamment, et votre malaise augmente de jour en jour.

Cela n’est pas sans impacts sur votre mode de vie.

Le mode de vie d’une personne ayant un sentiment de culpabilité permanent 

Vivre avec un sentiment de culpabilité permanent est semblable au fait de marcher avec une épine dans les pieds. Mais ici, ce n’est pas seulement la personne concernée qui en souffre. Son entourage est également atteint. Voici 3 signes courants qu’on retrouve dans la vie des personnes rongées par ce problème :

1er signe : un attrait pour la souffrance

Chaque mauvais moment passé est toujours présent dans l’esprit des personnes qui se sentent constamment coupables. Elles deviennent en quelque sorte accoutumées à la souffrance au point qu’elles ne peuvent plus s’en débarrasser.

Pour elles, la vie ne se résume qu’à un seul mot : SOUFFRIR.

Du coup, elles se sentent constamment en insécurité, prennent de mauvaises décisions et se retrouvent dans une spirale où elles souffrent continuellement. Elles ne donnent aucune chance à une restauration intérieure et à une guérison.

 Elles sont semblables à des prisonnières qui ont fini par aimer la prison au point de refuser toute proposition de liberté.


2e signe : l’automutilation 

Sentiment de culpabilité permanent: l'automutilation

L'automutilation

Une personne envahie par un sentiment de culpabilité permanent s’auto-flagelle tout le temps. Elle passe tout son temps à se juger et à se remettre en question. Elle ressasse en permanence le passé, et trouve toujours une raison de ne pas être heureuse.

Dans les cas les plus graves, la victime pourrait s’imposer des sévices corporels ou même se suicider.

Psychologiquement, elle est dévastée. Elle devient donc une proie facile pour les manipulateurs pervers narcissiques. Ces derniers n’hésitent pas à se servir de son état émotionnel déjà dégradé pour lui faire encore plus de mal.

3e signe : une tendance à faire du mal aux autres

signe de sentiment de culpabilité

signe de sentiment de culpabilité: tendance à faire du mal aux autres

C’est dur d’être constamment une personne désemparée qui ne sait plus où mettre de la tête. Alors, épuisée par ce sentiment de culpabilité permanent, la victime commence à s’en prendre à ses proches.

Pour elle, en faisant souffrir les autres, elle se sentira beaucoup plus en confiance. Elle se sentira au-dessus d’eux et leur fera ressentir le feu qui brûle à l’intérieur d’elle.

Toutefois, à un moment donné, elle finit par se rendre compte qu’elle est en train de faire du mal à ses proches. Sa situation émotionnelle s’empire alors. Elle se sent encore plus coupable, et son mal-être prend de l’ampleur.  

Ces 3 signes démontrent aisément que ce mode de vie n’a rien d’heureux. Bien au contraire, c’est carrément un enfer au quotidien.

Toutefois, l’espoir est permis. C’est possible de se libérer d’une telle souffrance, et d’être une personne heureuse et épanouie à nouveau. C’est ce que nous voyons juste ci-dessous !

Comment se débarrasser du sentiment de culpabilité permanent

Si vous constatez dans votre vie un sentiment de culpabilité permanent, ne vous en faites pas. Vous pouvez sortir de là. Voici deux étapes simples à suivre pour y parvenir :

  • 1re étape : redéfinissez-vous

Qui êtes-vous vraiment ? En tant que femme, vous vous êtes longtemps définie à travers les avis de vos parents, de votre mari, de vos enfants, de vos amis, de vos frères, etc.

Mais qui êtes-vous vraiment ?

Pour vous débarrasser de ce sentiment de culpabilité permanent, posez-vous les questions suivantes en toute franchise :

  • quelles sont vos valeurs ?
  • quelles sont les choses que vous espérez vraiment de la vie ?
  • quelles sont vos attentes les plus profondes ?
  • quels sont vos rêves enfouis ?
  • à quoi avez-vous renoncé pour combler les attentes des autres ?
  • où en êtes-vous par rapport à vos objectifs ?
  • qu’est-ce que vous aimez faire vraiment ?
  • quelles sont vos passions ?
  • qu’est-ce qui vous permet de vous évader ?

Ne vous pressez pas pour répondre à des questions aussi profondes, aussi pleines de sens. Prenez votre temps ! Réfléchissez correctement, et écrivez chaque réponse qui vous vient à l’esprit.

Cet exercice vous permettra de vous rendre compte des masques que vous avez portés jusqu’ici, de les enlever et de vous retrouver à nouveau en harmonie avec vous-même.

Vos objectifs de vie seront plus clairs, et vous vous rendrez compte des choses que vous faisiez tout simplement pour plaire aux autres.

Une fois ce travail fini, passez à la deuxième étape.

2e étape pour se libérer du sentiment de culpabilité permanent : prenez de nouvelles habitudes

Si vous souffrez actuellement d’un sentiment de culpabilité permanent, c’est aussi parce que vous avez adopté des habitudes qui l’ont favorisé. Il est donc temps de les changer et de les remplacer par les habitudes suivantes :

  • reconnaissez vos erreurs, mais pardonnez-vous aussitôt : vous êtes humaine, et il vous arrivera forcément de faire des erreurs. Ce n’est donc pas la peine de vous en vouloir pendant des semaines.
  • Assumez vos responsabilités, mais débarrassez-vous très vite de ce fardeau pour être libre. Vous le méritez bien ;
  • oubliez la perfection : tout le monde fait des erreurs dans la vie. Vous en avez fait, et vous en ferez encore sûrement. Par conséquent, renoncez à la perfection. Soyez davantage clémente avec vous-même ;
  • faites désormais les choses pour vous-même : vous ne pouvez pas vivre votre vie en fonction des standards des autres. Faites donc vos propres choix.
  • Ne vous fatiguez plus à tenir compte de l’opinion et des critiques de toutes les personnes de votre entourage.
  • Ne vous comparez à personne, vous êtes unique et vous le serez toujours. S’il y a des sollicitations auxquelles vous ne pouvez pas répondre, apprenez à dire non sans culpabiliser. Vous en avez pleinement le droit ;
  • faites-vous plaisir de temps en temps : vous avez le droit d’être une personne heureuse. Vous pouvez mettre votre argent dans ce que vous voulez. Vous pouvez prendre une pause quand il le faut.
  • À défaut de longues vacances, faites-vous plaisir de temps à autre en allant au restaurant ou en vous offrant une chose que vous désirez.
Passez des moments de qualité avec vous-même. C’est important pour votre estime de soi

Voilà, vous en savez maintenant beaucoup plus sur ce sentiment-poison et la façon dont vous allez pouvoir vous en débarrasser.

Avez-vous des questions, préoccupations ou n’importe quel autre type de commentaires ? Si oui, merci de les poser dans la zone réservée ci-dessous à cet effet !

Et si cet article vous a été utile, merci de le partager avec vos proches qui en ont grand besoin. Elles vous en sauront gré !


Cet article a 1 commentaire

  1. J’y suis vraiment vivre de ça, merci pour les services que vous donnerez a la société.

Laisser un commentaire