Quand Les Parents sont en Désaccord sur l’Education des Enfants !

Quand Les Parents sont en Désaccord sur l’Education des Enfants !

Si vous rencontrez quelques incohérences dans ce texte, n'hésitez pas à m'en faire part ... Mon logiciel connait quelques bugs  

Comment éviter DE NUIRE A l'éducation des enfants?



Qu'il s'agisse de la fin des soirées d'école des enfants, de la quantité de malbouffe que les enfants doivent manger le week-end ou du type de corrections apportées aux enfants, probablement que votre mari et vous-même ne soyez pas d'accord avec tout, tout le temps.

désaccord avec l'éducation des enfants

Avoir un partenaire qui n'est pas d'accord avec vos idées parentales ou vos approches éducatives est plus que frustrant. 
Cela peut être une cause de séparation, même dans les meilleures relations.

De plus, votre manière de gérer vos désaccords aura un impact direct sur votre relation avec votre partenaire et avec vos enfants.

Ce serait génial (quoi que…), si chaque couple était d'accord sur tout. Mais vous serez d'accord avec moi, c'est peu probable.

Alors maman et papa!,
Y a-t-il des moments où vous pensez que le rôle parental serait plus facile si vous n'aviez pas à prendre de décisions familiales?

Je suis sûr que la réponse est OUI!

Mais comment éviter d'être en désaccord
sur l'éducation des enfants?

Un partenaire peut avoir été élevé dans un environnement détendu et une éducation souple, quand un autre peut avoir été élevé dans une maison plus stricte.

 Ce qui explique en partie que ce qui est acceptable pour un partenaire peut être épouvantable pour l’autre.


Vous comprenez donc l’importance de communiquer avec votre partenaire, de discuter de vos valeurs et de vos objectifs parentaux.
Discutez sur vos valeurs respectives et décidez quelles sont les valeurs importantes pour vous deux.
Vous constaterez que certaines choses sont plus importantes pour vous que pour votre partenaire et vice versa.


Voici quelques étapes à suivre en cas de  désaccord sur l'éducation des enfants:

Les parents désaccordés sur l'éducation des enfants

1 / Acceptez vos différences

Tout d’abord, acceptez que votre partenaire ne soit pas vous .
C'est un individu unique, comme vous, avec une perspective unique et une expérience de vie différente de la vôtre.
Lorsque vous êtes en désaccord avec l’éducation des enfants, cela ne signifie pas que l'un de vous a "tort" et que l'autre a "raison".
Cela signifie simplement que vous êtes différent, et c'est tout à fait normal!

2 / DISCUTEZ DE VOS OBJECTIFS PARENTAUX

L'incertitude quant aux choix à faire et aux règles à imposer peut créer des troubles dans la famille. Trop souvent, les parents sont perplexes sur des questions telles que le degré de surveillance requis de leurs enfants et le degré de liberté dont ils disposent.
Souvent, les parents ne prennent pas de décision du tout, ce qui peut laisser leurs enfants perplexes et consternés parce qu'on attend d'eux.

Vous et votre conjoint devez résoudre votre propre ambivalence sur des questions familiales importantes et vous mettre d'accord sur une position à cet égard.
Ensuite, vous devez clairement informer toute la famille de vos décisions et de la manière dont elles affecteront leur propre vie.

Déterminez ce qui est important pour vous deux?
Discutez avec votre partenaire et décidez des valeurs les plus importantes.
Déterminez également celles qui le sont moins.
Faites une liste par ordre d'importance.
Quand les objectifs sont bien expliqués, ils seront bien et Intégrés et bien acceptés de la part de vos enfants.


3 / ACCORDEZ VOS VIOLONS POUR NE PLUS ÊTRE EN DESACCORD SUR L’ÉDUCATION DES ENFANTS.

Parfois, les causes de  conflits  parentaux sont dues au fait qu'un partenaire pense qu'un enfant est capable de comprendre quelque chose et que l'autre n'est pas d'accord.

Il est donc essentiel d'être d'accord avec ce point.
Déterminez tout ce que vos enfants sont capables de faire et de comprendre.
Savoir quel est le niveau cognitif de votre enfant vous aidera à prendre de meilleures décisions.

Et surtout ne comparez pas votre enfant à d'autres enfants.
Vous pouvez utiliser des exemples basés sur ce qu'ils sont capables de faire et de ne pas faire.
Par exemple, si vous leur demandez de sortir quelque chose de leur coffre à jouets, comprennent-ils ? et vont-ils le chercher?
Comprennent-ils? 
et vont-ils le chercher?

Avant de vous énerver parce que votre enfant ne fait pas ce que vous lui demandez, assurez-vous qu’il a bien compris l’action à réaliser.

Dans un premier temps, répétez-vous ce qu'il a fait et faites-le avec lui pour qu'il soit sûr de votre demande à l'action.
Cela peut être déraisonnable d'imaginer que votre enfant puisse comprendre certaines choses à réaliser.

4 / DÉCOUVREZ QUELLES SONT VOS FORCES ET VOS FAIBLESSES.

Découvrir ses forces et ses faiblesses est essentiel pour une bonne communication et une relation harmonieuse.

Parfois, les deux parents veulent les mêmes choses pour leurs enfants et l’expriment différemment, ce qui nous amène à ​conflits .

Pour découvrir vos forces de caractère qui sommeillent en vous, je vous invite à faire le test scientifiquement reconnu en cliquant sur le lien :

http://investissezenenenenenenousous.pro.viasurvey.org

Avant de continuer, je vous invite à cliquer sur l'image 
pour recevoir 7 clés pour une journée épanouie

investissez en vous

5 / PUNITION OU PAS PUNITION?

La majorité des désaccords dans l’éducation de vos enfants sont liés aux méthodes disciplinaires et à la correction.
En effet, un parent peut penser que la fessée est la meilleure méthode pendant que l'autre peut préférer une méthode plus douce en prenant le temps d’expliquer ce qui est bien ou ne l’est pas.

Encore une fois l'un des moyens les plus efficaces pour résoudre ce problème est d'en parler.
Partez à la découverte des raisons pour lesquelles votre partenaire agit à l’inverse de vous.

Notez que personne à tort ou à raison ! Il y a des avantages et des inconvénients à chaque forme d’éducation.

Ecoutez pourquoi votre partenaire pense que son style de discipline est la meilleure méthode et apportez vos arguments pour agir différemment.

Parfois, en parler vous aidera à voir le point de vue de chacun.


6 / SI LA DISCUSSION EST ANIMÉE, ACCEPTEZ D'ÊTRE EN DÉSACCORD. 

Se battre pour savoir qui a raison, ne fera qu'aggraver la situation et augmenter  votre stress.
Alors plutôt que de vous lancer dans une bataille entre ceux qui ont raison et ceux qui ont tort, concentrez-vous sur l'élaboration d'un plan.

Prenez une pause si vous en avez besoin. Essayez de faire une promenade, allez faire autre chose ou faites un tour en voiture.


Quand vous reviendrez plus tard, fixez un moment pour parler.
Vous pouvez dire: «Prenons chacun quelques minutes pour en parler. Je vais simplement t’écouter et je ne vais pas dire un mot. Je ne vais pas t’interrompre.

Pour une communication Zen

7 / RECHERCHER UNE ENTENTE SUR LES CHOSES IMPORTANTES.

Bien sûr, je ne suis pas en train de vous dire qu'il ne faut pas défendre son point de vue ni ses arguments.

Mais cela ne signifie pas que vous devez vous battre tout le temps.

Au lieu de cela, asseyez-vous calmement et cherchez à comprendre les points de vue de chacun.

Vous avez par exemple un problème avec votre enfant qui a traversé les crises de colère, prenez le temps de discuter de cette façon dont il peut être géré. Sans s'énerver.

Il est essentiel de résoudre les problèmes rencontrés avec vos enfants.

Si vous avez un plan d'action, il sera plus facile à suivre mutuellement.

Posez-vous la question: Qu'est-ce qui vous préoccupe VRAIMENT?

Quelles croyances ou expériences de vie de votre passé vous amènent à ressentir cela?

Votre désaccord concerne tout le problème, ou juste une partie?
Est-ce que toute la question est le problème, ou juste une partie?
Vous opposez-vous à la totalité des idées de l'autre ou à une partie en particulier?

Cela implique également d'éviter de tirer des conclusions hâtives ou d'utiliser des déclarations telles que "Tu as toujours…." ou "Tu ne fais jamais….".
Ne présumez pas ce que votre conjoint souhaite.

8 / NE DISCUTEZ PAS DEVANT VOS CHÉRUBINS DE LEUR ÉDUCATION EN CAS DE DÉSACCORD.

C'est plus facile à dire qu'à faire, allez-vous me dire.

Parents en désaccord avec l'éducation des enfants

Mais la meilleure façon de gérer une situation avec laquelle vous n'êtes pas d'accord n'est pas de l’interrompre, mais de la reporter.
Puis de réengager la discussion avec votre partenaire en lui rappelant que ce ne sont pas des sujets à aborder devant les enfants et en profiter pour argumenter sur votre méthode d’éducation sur tel ou tel sujet.

Cela ne signifie pas que vous devez toujours appliquer un faux visage souriant et laisser croire à vos enfants qu’il n’y a  aucun problème.

Mais cela signifie que vous devez vous soutenez toujours, toujours, toujours.

Jamais, démolir votre conjoint auprès de vos enfants
ou saper son autorité en son absence.

9 / TRAVAILLEZ SUR LA COMMUNICATION DE MODELISATION DE RÔLES.

Nous venons de voir qu’il est défendu de se disputer devant les enfants , si ça concerne leur éducation.
Mais si vos enfants voient que vous communiquez et résolvez les problèmes ensemble, ils grandiront avec ce modèle et pourront  faire de même.

Les enfants répètent souvent les schémas de leurs propres parents.

Regardez votre relation et évaluez comment vous communiquez.

Est-ce ainsi que vous souhaiteriez que vos enfants communiquent avec leur futur partenaire?

10 / RESTEZ SOUDÉS.

Un point extrêmement fort pour une bonne cohésion dans l’éducation des enfants est la solidarité des parents .
Faites-en une règle selon laquelle si un parent discipline les enfants, l'autre parent doit être solidaire, même s'ils ne sont pas d'accord.
Si vous ne le faites pas, cela montrera à votre enfant que ses parents ne forment pas une équipe unifiée et anéantira votre autorité.


Votre enfant s'apercevra qu'il peut contourner toute décision parentale que vous prenez.
(Remarque: cela ne s'applique pas aux parents qui négligent ou maltraitent leurs enfants. Si vous pensez que quelque chose que fait votre conjoint nuit à vos enfants physiquement ou émotionnellement, vous ne pouvez pas accepter cela.
Ensuite, prenez les mesures nécessaires pour vous assurer que votre enfant est en sécurité.)

En parlant de cela, il est important de se rappeler que vous êtes dans la même équipe!
Ça devrait être «D'accord, nous voulons tous les deux le meilleur pour les enfants. Comment pouvons-nous, ensemble, trouver la solution qui convienne le mieux à tout le monde?

Tout le monde gagne ou personne ne gagne. Vous êtes tous dans le même bateau.


Notez qu'en appliquant ces 10 pistes, vous leur permettez également de développer leur résilience .
Un atout considérable pour rebondir face à l'échec.



Pour retrouver les autres articles
de mon Blog
Cliquez sur ma bouille


Marie-Paule Carbon

Laisser un commentaire

Fermer le menu
102 Partages
Enregistrer102
Partagez
Partagez
Tweetez